Matthias

A l’endroit où toutes les contingences et les illusions des histoires des Hommes se désagrègent, d’elles-mêmes, là où les jugements, les mots et les concepts se résorbent en leurs racines, au-delà des
tragédies de la dualité morale, au sein de cet espace, fait de la Paix même, je peux goûter l’amour qui m’anime, qu
i naturellement vibre en moi et qui je le sens vibre dans le cœur de tous lesHommes et de toute la création.

C’est à partir de cet espace que je veux m’adresser à toi.

Cet élan me traverse et dessine les contours d’une nécessité absolue ; celle de te respecter, de t’honorer en tant qu’être, toi, Humain.

Né un 18 juin 1991, les débuts de mon expérience sur cette Terre sont difficiles.

J’ai le souvenir d’une enfance où je me sens perdu : le sentiment de solitude est omniprésent, je me sens sans repère. Je suis triste.

À l’adolescence, mon mal-être est encore plus intense et je ne me sens pas soutenu.

Je cherche à l’extérieur. Je cherche à l’intérieur ; Je n’ai pas les ressources à cette époque pour vibrer la Vie qui me traverse. Je ne la sens pas et personnes n’est en mesure de m’en faire connaître le goût.

Je suis comme dans un étau ; coupé de moi-même, sans Centre. Exsangue de la Vie.

Je suis pongé dans la haine, la colère et le ressentiment. Exister est insupportable pour moi. Aveuglé, je pense plusieurs fois à mettre un terme à l’expérience que je vis sur Terre.

A l’âge de 17 ans, je fais la rencontre d’une Femme. A ses côtés, je m’éveille au Mystère que je Suis. Des voiles tombent. Je plonge en moi et découvre mes véritables Racines. Dans les eaux profondes et matricielles, j’épanche ma soif et commence à goûter à la réalité de l’Un en moi.

Je connais enfin le goût de la Vie.  

J’entre alors dans une phase de découverte et d’expérimentation intense. Je cherche. Mes voyages intérieurs, m’amèneront à explorer des espaces inconnus : à l’excès. Je me brûle les Ailes.

En juillet 2015, je fais l’expérience d’un état de conscience modifié. Durant une semaine, je vibre fort…

Tout ce que je croyais être « moi » s’est envolé. Le masque est tombé.

Nu, je me suis retrouvé devant l’Éternel, découvrant, ébahi, que je suis possédé par mes croyances. Elles tissaient alors la structure de la personne à laquelle je m’identifiai. Quel choc salutaire de découvrir que je ne suis pas l’identité à laquelle je m’identifie.

Je goûte à l’Un de la Réalité. Cette fois ci, non plus de l’extérieur, mais bien de l’intérieur ; j’incarne pour la première fois de cette expérience-vie la Vie en moi :

Je suis ce dont je me délecte !

Un peu plus tard, je découvre la Communication Non Violente et le Travail de Byron Katie. Dans la continuité de cet éveil, je prends un plaisir indicible à travailler à me déconditionner : il est important pour moi de m’offrir au monde tel que je Suis, sans filtre. Cette tâche ne se fait pas sans efforts, et en même temps, elle m’est essentiel pour rester au contact de la Réalité, en moi et hors de moi.

En 2018, deux rayons indigo transpercent mon Cœur. J’assiste à une naissance, dans l’intimité de notre foyer, un fils né.

Devant mes yeux et dans le corps de ma compagne, Margot, se jouait le théâtre de la genèse. Petite et chétive, tour à tour recroquevillée ou déployée à l’extrême, animée par les forces déchaînées de la vie, elle hurlait. Le Son, révélant son pouvoir, sans limite, me pénètre totalement. Un sentiment de stupéfaction et de respect se cristallise en mon cœur.

Pour toujours.

Traversé du Souffle, la bouche de l’Homme s’anime. Lentement ses yeux s’ouvrent à la lumière du nouveau monde.

Au seuil de l’éternité, je m’incline à ses pieds et dans la lenteur que la grâce confère, j’entre dans l’espace.

Je suis béni, dans le Silence.

Aujourd’hui, je me fais le cadeau de m’offrir au monde, je fais le vœu de toujours pouvoir me donner dans mon entièreté, et j’espère, en retour, pouvoir recevoir l’extraordinaire cadeau que vous êtes.

Avec tout mon Amour, Matthias.